Fin du franc CFA, le début du changement pour la zone franc ouest-africaine


Le désengagement français du CFA, acté par une loi adoptée en Conseil des ministres à Paris le mercredi 20 mai, ne signifie pas la disparition de la monnaie en circulation dans les huit pays de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA). Mais pour ces pays s’ouvre une période de transition et de réflexion commune sur l’avenir de leur monnaie.

Le franc CFA est un mort en sursis, et la durée du sursis dépend uniquement des pays ouest-africains. En effet, Paris vient d’acter son désengagement de la gestion de cette monnaie. Les représentants français se retirent des instances de gouvernance monétaire comme la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *